13 acrostiches sur… TABAGISME (et un bonus)

Tu sais que c'est mauvais et tu commences quand même,
Avalant la fumée qui te faisait tousser,
Benêt conditionné, que la pub a poussé
À prendre du poison, mais oui, la mort, on l'aime…
Gardons les portes ouvertes aux marchands de cancer !
Ils s'engraissent en vendant des bâtonnets qui tuent,
Sans être poursuivis, et ces vils adversaires
Méritent la prison, mais le mal est têtu
Et il est implanté dans nos esprits hantés…

Tu grignotes les poumons, comme promet le paquet,
Apportant le repos, rabaissant les caquets…
Bouffis de nos orgueils, voulant défier la mort,
Avec désinvolture, nous jouons les matamores,
Gros cigare dans la bouche, nous crachons la fumée,
Idiots que ses poisons, prompts à nous consumer,
Sauront bien diminuer, d'alvéoles en trachée…
Maudit argent qui tue, et qui nous fait cracher,
En attendant le jour où la vie va lâcher…

Tubes de pur poison, c'est marqué sur la boîte…
Achetez-le bien cher, grâce à une pub adroite !
Bouchez vos alvéoles de sa fumée sinistre !
Accrochez-vous bien fort à l'addiction abjecte !
Gardez-vous des pensées que la raison objecte !
Il fait bien des victimes, des manœuvres aux ministres,
Subitement égaux quand la mort les conduit.
Moquons-nous des esprits esclaves de ce produit,
Et bénissons les tueurs qui les ont tant séduits !

Tout le poison utile dans une seule cigarette.
A la fin, tu en meurs, après une dernière toux.
Bien des désagréments, cette solution arrête…
Alors, un seul rouleau, dans le paquet, c'est tout !
Gâchons moins de papier, de végétaux, de vie !
Interrompons les jours de ceux qui ont envie,
Simplifiant leur futur, et vidant Pôle Emploi…
Mourez, si, sous la vie, votre faible corps ploie !
En fumée, partez donc, en bûcher, sur la jonque !

Tu vas mourir, tu sais, c'est marqué sur la boîte,
Alors, si tu t'obstines, ne viens pas pleurnicher !
Bouffé par le cancer, ton décès affiché,
Au ras du plafond blanc, ton âme voit ton corps moite
Gisant sur un lit froid, des tuyaux dans le nez.
Il est fini, ton rêve de vie rondement menée.
Si tu laisses des parents, des enfants malheureux,
Maudits soient ta bêtise, les commerciaux véreux
Et puis tous les vautours, qui tournoyaient autour…

Trois millions de décès par an dus au produit.
Avec plusieurs milliards d'euros de bénéfices,
Beaucoup d'argent par mort est donc ainsi induit…
Alors, évidemment, les filles et les fils
Gémissant de douleur, ça n'a pas de valeur !
Il compte infiniment l'argent à notre époque,
Souvent au détriment des humains, c'est loufoque !
Mais c'est du bon commerce, à valeur ajoutée,
Et tant pis si demain, on vient à vous jeter !

Tu peux toujours tousser, tu vas mourir quand même…
Avec l'assentiment du bon gouvernement,
Beaucoup d'argent se gagne et c'est ce que l'on aime.
Allons, on peut tout dire : eh bien, personne ne ment :
Gentiment, sur les boîtes, c'est marqué "Fumer tue".
Il n'est rien de plus clair, sauf si l'on est obtu.
Silence, donc, dans les rangs des légions cancéreuses !
Mords-toi les doigts jaunis de tes mœurs onéreuses,
Et ferme ton clapet pour reposer en paix !

Tant mieux si un fumeur sur deux meurt de son vice !
Alors que Pôle Emploi croule sous les demandeurs,
Bien bête serait l'Etat venant serrer la vis
Aux braves industriels et aux gentils vendeurs,
Gérant leurs beaux poisons, comme le dit l'étiquette.
Ils sont bien avertis, donc il n'y a pas d'enquête.
Sans problème, on peut tuer, empoisonner plutôt,
Malgré le code pénal, les pêchés capitaux,
Eternels garde-fous, dont tout le monde se fout…

Trouver des mots pour dire l'indignation qui monte,
Avaler la fumée des benêts qui consument
Bêtement leur santé sans éprouver de honte,
Accrocher les wagons des phrases qu'on assume,
Guider ses doigts féroces vers un carnage saignant,
Ignorer l'argument des habituels plaignants,
Savoir trouver l'approche pour réveiller l'attrait,
Mettre au service du Bien son talent du portrait,
Emettre en continu des vers bien biscornus…

Tandis qu'ils continuent à tirer sur les tiges,
Avec obstination, je m'insurge à plein temps.
Borné, l'interdiction que, pour toujours, j'attends,
Arrivera un jour, l'intelligence oblige…
Gonflé du fol espoir de voir le mal vaincu,
Il m'arrive quelquefois d'en être convaincu,
Souriant à l'idée que personne ne prospère,
Monté sur les dépouilles des clients qu'exaspèrent
Et ma foi en l'humain, et mon drôle de chemin…

Toutes les guerres du monde ont fait moins de victimes.
Alors, on peut saluer le Seigneur Nicotine !
Bas est notre chapeau, monarque illégitime,
Assassin merveilleux, si fort qu'une guillotine
Garde un air enfantin, à côté des exploits
Immenses qu'on lui connaît, sur tous les continents.
Salut, fier meurtrier, que nos échines se ploient,
Marquant notre respect pour ton rôle dominant
Et ton impunité, si pleine d'obscénité…

Tu ne dois pas compter sur mon silence gêné.
A jamais j'émettrai des flèches bien empennées,
Balançant des boulets sur les débits puants,
Avançant dans les ans, mais toujours conspuant
Grassouillets commerçants et autres fabricants
Imprégnés de l'odeur de l'argent mal gagné,
Saturés de l'ivresse des bons communicants !
Mais c'est marqué dessus, on peut en témoigner
Et dès lors, vous n'avez plus vos mains à laver…

Transformer le cancer et la mort en argent,
Affecter la santé et même la vie des gens,
Business ordinaire, on n'a rien à cacher…
Avec désinvolture, sans gamelle attachée,
Garons notre voiture, dans un parking luxueux !
Il n'est rien d'interdit, ni rien de délictueux :
Simplement on supprime des millions d'êtres humains
Mais ils sont volontaires, et s'ils trépassent demain,
Eh bien, leur épitaphe vaut bien une dernière taffe…

Tu investis, patient, dans les bâtons qui puent,
Avec, au fond du cœur, l’espoir d’un bon cancer.
Bien sûr, le beau jour vient où ses belles griffes t’enserrent,
Avec leur long cortège de métastases repues.
Garde-toi de pleurer sur ton inconséquence !
Il faut te rappeler que tu es né sapiens :
Si le crabe avait pu t’effrayer de ses pinces,
Mais qu’il était aisé d’agir en conséquence
Et de respirer l’air, ce bienfait tutélaire !

Et pour vous rassasier, un poème bêtisier !

Tumeur après tumeur, tu ronges l'humanité,
Ouvrant la porte aux drogues, autres malédictions…
Un beau jour, on s'éveille en proie à l'addiction,
Revenir en arrière, jugez l'inanité !
Il n'y a pas "Contrôle-Z", sur les machines humaines.
Sachons en profiter car l'argent qui nous mène
Mange les homoncules, à longueur de journée,
Et la fumée dissipe leurs espoirs ajournés.

SITEWEB
Version imprimable, cliquez ici.

MÉMOIRE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

OEIL
Version imprimable, cliquez ici.

OEIL
Version imprimable, cliquez ici.

VOIR
Version imprimable, cliquez ici.

VELIB VELIB :VELIB VELIB

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

AMUSEMENT

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

MAGICIENS
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

SOUFRE

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

SORCELLERIE

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

LUCIDITE

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

DEMAIN
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

VOIR
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

VITRINE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

TEMPS
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

TELEVISION
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.
BLANC
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

FATIGUE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

HAINE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

OISEAU

OISEAU
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

ONGLES
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

SOMMEIL
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

ROUTINE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

TELE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

POSSESSION
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

FETE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

MOTS
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

COURAGE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

PESSIMISME
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

POLYPHONIE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

GEOLOGIE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

AFRIQUE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

Index des séries de poèmes

ACROSTICHES RÉCENTS———————Nombre d’acrostiches

ABCD…JKLM…XYZ
ABANDONNER
ABSENCE
ABSURDITÉ
ACHMET*———————2
ACROSTICHE
ACROSTICHES———————12 + 11
ADMIRATION*
AFRIQUE*
AMERTUME
AMOUR
ANTIBIOTIQUES———————4
À QUOI BON———————2
ANTICONSTITUTIONNELLEMENT ———————2
ARGENT———————162
ARMES———————19 + 5
ARMES
ARTISTE———————9
ARTISTES———————4
ARTISTERIE*
ASSEZ———————18
AUGMENTATION
AU SENS PROPRE
AU REVOIR NADINE
AVEUGLÉMENT
AVEC BONHEUR
BANALITÉ———————5
BLANCHE-NEIGE
BAVARDAGE
BAVARDAGES
BALEINES*
BIEN———————10
BIÈRE
BLEU
BOIRE
BOULOT
BRIDGET KYOTO*
CALCULATRISTES*
CANCÉRETTES———————5
CANCERRORISME———————2
CAMBOUIS*
CASSER
CHACUN POUR SA GUEULE
CHANGEMENT CLIMATIQUE
CHANGER LES CHOSES———————4
CHARITÉ———————20
CHARLIE HEBDO
CHASSER*
CHASSEURS ———————10
CHOQUER*
CIRCULATION*
COMPRENDRE
CONCOURS
CONFITURES
CONTREBANDE
CORPS———————63
CROIRE ———————17
COURRIRE———————20
CRIMES———————17
CRIMES———————3
CRIMINEL———————5
CROYANCES———————10
CRUE———————13
DÉCISION
DÉMOCRASSIE———————18
DES NOMS DES MAUX DÉMENTS DE MON DÉMON DES MOTS
DESSIN———————10
DESTINÉE
DESTRUCTION———————15
DIEU————————213 + 15
DIFFÉRENCES
DIMANCHE
DISSIMULATION
DISTRACTION*
DORMIR
———————————DOUBLES ACROSTICHES
DOUBLE SENS
DOULEUR
DUPLICITÉ
EAU———————9
ÉCOLE———————16
ÉCONOMIES———————11
ÉCRIRE———————3 + 20 + 4
EFFERVESCENTS*
ÉGALITÉ———————12
ÉGOÏSME
ÉLECTIONS*
ENFANTS———————2
ERREURS
ESCALIER
ESCROC*
ESPOIR
ESPOIRS ———————4
ÉTERNITÉ
ÉTIQUETTES*
FAIRE*
FANTASMAGORIE(S)———————11
FARIBOLES
FATALITÉ
FATIGUE———————6
FEMMES*
FILLON ———————4
FOOTBALL ———————4
FRELON ASIATIQUE———————3
FUTURISMES———————3
FÊTES
FLANBY
FOLIE(S)———————93
GACHIS
GALIMATIAS
GÉOLOGIE*
GUERRE
HABITUDES ———————4
HAINE———————6
HÉSITER
HOLLANDE
HORREUR*
HUMANITÉ*
HYGIÈNE
IDIOCRATIE*
ILLUSION
ILLUSIONNISME
IMMOBILIER———————15
INCOMPRÉHENSION
INCONSCIENT———————16
INCROYABLES———————4
INDIFFÉRENCE———————11
INSECTES
INSPIRATION———————2
INTERFÉRENCES
JACQUES RAFFIN
JE
JEUDI
JOIE———————2
JOURNAL*
JUMEAU
JURA
LESBIENNES
LE SENS DE LA VIE———————11
LIBERTÉ———————10 + 1
LIBERTÉS———————2
LUNDI ———————36 + 4
MACRON———————2
MAL
MANGER
MANGER
MÉCHANTS
MÉLANGEONS
MENSONGES*
MÉPRISER*
MÉPRIS———————2
MERCI
MÉTÉO
MINISTÈRE DE LA JUSTICE OU DE…
MINISTRE
MISERE
MOLÉCULES
MONTER EN HAUT*
MORT———————4 + 13
MOUCHE
MOURIR———————3
MOURIR
NAPOLÉON
NE RIEN CHANGER
N’IMPORTE QUOI
NOIR
NOUVEAU
NOUVELLES
ORGUEIL
OSER
PARADIS
PARADIS FISCAUX
PARDON
PARENTS
PARIS———————3
PARLER———————2
PARTAGE———————12
PHOTOGRAPHIE———————2
PIGEONS
PISSER DANS UN VIOLON
PIRATAGE*
PLUIE
POLICE———————12
PORTE———————19
POURQUOI———————6
PRIÈRES
PRIÈRES
PROCRASTINATION
PRODUITS
PROSTITUTION———————17
PUBLICITÉ———————32
PUZZLE
RACISME*
RÈGLES
RELIGIONS
RÉPÉTER———————3
RÉPÉTITION———————4
RÉTROGRADES———————4
RÊVALITÉ
RÉVEILLONS———————12
RÊVERIE
RÉVOLTE INUTILE
RIEN
RIME———————1
RIRE———————1
RIRE———————2
ROUGE
RUSE———————2
SACRON
SALAUDS
SAMEDI
SALIR
SDF———————7
SECS
SILENCE———————2
SILENCES*
SOI———————5
SOIS JEUNE ET T’ES TOI
SOMMEIL*
SOUPES
SPÉCULATIONS
SUICIDE———————6
SYRIE*
SYRPHE
TABAGISME———————17
TÉLÉVISIONS———————11
THÉ
TOURISME———————21
TRADITIONS
TRAVAILLER———————12
TROP———————16
TUER
VANITÉ———————15
VENDREDI TREIZE
VENTE DE CHARITÉ
VÉRITÉS*
VERS LES FÊTES DE FIN DAMNÉE
VIN
VIOLENCE
VITESSE
VOLONTÉ
VOMIR———————20
2012———————12 mois

*Acrostiches publiés sous le pseudonyme d’Achmet

Saletés de vers animés à voir se tortiller et à écouter sur Youtube :

ACROSTICHES
ARMES
CHARITÉ
CORPS
DEMOCRASSIE
DESTRUCTION
DIEU
ÉCONOMIES
ÉGALITÉ
FANTASMAGORIE(S)
FOLIE(S)
IMMOBILIER
INCONSCIENT
INDIFFÉRENCE
LE SENS DE LA VIE
PARTAGE
PROSTITUTION
TABAGISME
TÉLÉVISIONS
TOURISME
TRAVAILLER
VOMIR
2012

Index des poèmes 3D

AFRIQUE
AMUSEMENT
BLANC
CONTEMPLER
COURAGE
DEMAIN
FATIGUE
FETE
FOLLE
GEOLOGIE
HAINE
IMMIGRATION
LUCIDITÉ
MAGICIENS
MÉMOIRE
MOTS
OEIL
OEIL
OISEAU
ONGLES
PESSIMISME
POLYPHONIE
POSSESSION
ROUTINE
SITE WEB
SOMMEIL
SORCELLERIE
SOUFRE
TELE
TELEVISION
TEMPS
VELIB VELIB
VITRINE
VOIR

    …et pourquoi pas des aphorismes en relief ?

Licence Creative Commons
Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.