20 acrostiches pour… VOMIR

Verser des gros morceaux qu'on a mal mastiqués,
Ouvrir son estomac pour bien régurgiter,
Mais l'on sait qu'après coup, les mets sophistiqués
Iront encore gonfler notre ventre agité
Repu trois fois par jour, jusqu'en fin de séjour…

Vous mangez bien trop riche, me dit mon bon docteur.
Oui, je lui répondis, et c'est pour mon malheur,
Mais je n'ai pas le choix, c'est pour mes réacteurs,
Ils ont besoin d'essence de la plus grande valeur,
Rien que pour fonctionner, et pour mieux ponctionner…

Vers la cuvette en grès, je cours me soulager,
Obligé de verser le trop-plein absorbé,
Mais ce n'est que mangeaille du gentil fromager,
Il me suffit d'attendre l'estomac pertubé :
Reviens à la raison, j'ai du foie gras maison !

Voilà qu'on a enfin trouvé un équilibre !
Oui, au sud, on maigrit, mangeant péniblement,
Mais au nord, on a trop, gavés paisiblement,
Il se révolte alors, l'estomac gros calibre,
Rejettant le surplus, comme s'il n'en pouvait plus…

Vos mimiques en disent long sur vos beaux sentiments.
On vous sait généreux et l'amour, ce ciment,
Mérite une place à part dans votre panthéon.
Il en faut de la foi pour croire vos boniments :
Remercions, les yeux clos, les dieux caméléons !

Vertigineux abîme qui nous attend plus bas,
Orgueilleux monticule de possessions sordides,
Méticuleux destin aux diplômes très splendides,
Incarnation du Bien, et le mal, c'est Cuba,
Rien n'est trop beau pour nous, et, le peuple, "À genoux !"

Viens mon cœur, partageons, tout ce que j'ai volé !
Oublie l'odeur de mort, de peur décomposée !
Mets tes mains distinguées aux doigts auréolés,
Impeccablement roses, aux bijoux bien dosés,
Rien que sur les billets que mes doigts grassouillets
Arrachaient tout à l'heure à des gens sans valeur…

Vermifuge impossible pour notre humanité,
Où la purge attendra que nos infirmités
Minent profondément la course aux vanités !
Improbable espérance, si pleine d'inanité,
Regardons bien ce monde : l'humain est imité…

Vraiment, on peut aussi dire l'humain limité.
On ne sait pas encore combien la fatuité
Mérite une place centrale, mais pourquoi l'ébruiter ?
Il est bien comme il est, dans son exiguïté,
Riant système repu de sa perpétuité !

Vers des yeux déjà morts, je vais cracher mes vers,
Ouvrant des trous béants, dans des palais déserts,
Maudissant des dieux morts aux poussiéreux calvaires,
Illuminant le jour de mes feux bien couverts,
Raidi dans mon cercueil, en attendant l'hiver.

Vois-tu, cela m'amuse, de discourir tout seul…
On ne m'interrompt pas, caché sous mon linceul !
Même si personne ne lit, peu m'importe à la fin.
Il me plaît de tracer ces mots qui gesticulent,
Riant des majuscules, pondues par le rat fin…

Vocation contrariée de salisseur de pages,
On ne sait jamais trop pour quoi on était fait…
Maintenant, je sais bien où mènent mes dérapages.
Ils vont droit dans le mur et restent sans effet,
Ridicules trublions, qui rêvaient d'être lions !

Vain combat solitaire de défenseur des mots
Oublié dans un monde où l'on croule sous les maux,
Mais la télé a tué la lecture à jamais.
Ils sont ainsi morts-nés les vers que je bramais,
Rejetons dérisoires de mes dons illusoires…

Va dire que tu as lu un poème en entier !
On va bien se moquer de toi sur ton chantier…
Mais c'est pareil ailleurs et dans tout l'univers.
Ils sont aussi pourris, les tableaux que les vers !
Rien n'est plus comme avant dans notre monde bavant…

Viens me dire que je perds mon temps sur ce sentier,
Oubliant qu'il fallait, pour que vous les sentiez,
Mettre des additifs, des parfums, à mes vers !
Il me plaît d'être une goutte, dans l'océan si vert,
Refusant que ma plume ne me change en écume…

Vers le voyage ultime, nous marchons d'un bon pas,
Ouvrant large nos bras, pour profiter de l'air,
Mais dans tous les endroits où nos pieds ne vont pas,
Il y a des humains étranges et similaires,
Restés sur le carreau de nos jeux de tarot…

Voir la fin arriver, avec soulagement…
On sait qu'on ne peut pas durer éternellement.
Mais pourquoi c'est ici et pourquoi maintenant ?
Ils se lassent, les neurones, des jeux les plus prenants,
Regardant vers ailleurs, vers des futurs meilleurs.

Vingt dieux ! C'est qu'il s'accroche à son sacré clavier…
On croirait que jamais il ne va en finir,
Mais, non, finalement, il pense que vous saviez
Interrompre le cours de vers sans avenir,
Retrouvant en arrière, l'abri de vos barrières.

Vingt tasses de thé plus tard, l'estomac barbouillé,
On continue de voir les pixels gargouiller,
Mais le cœur n'est plus là pour tout écrabouiller.
Ils sont las, les neurones, de devoir crachouiller
Rapidement des mots, qu'il faudra bredouiller…

Vraiment, votre patience vaut bien ces quelques vers…
On va s'arrêter là, c'est juré, sur mon verre !
Mais vous n'y croyez pas, et vous avez raison,
Il n'est pas né l'alcool dont les démangeaisons,
Règneraient sur mon âme, qui serait sa maison…
Alors, c'est "au revoir", qui termine ce devoir…

SITEWEB
Version imprimable, cliquez ici.

MÉMOIRE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

OEIL
Version imprimable, cliquez ici.

OEIL
Version imprimable, cliquez ici.

VOIR
Version imprimable, cliquez ici.

VELIB VELIB :VELIB VELIB

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

AMUSEMENT

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

MAGICIENS
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

SOUFRE

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

SORCELLERIE

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

LUCIDITE

Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

DEMAIN
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

VOIR
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

VITRINE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

TEMPS
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

TELEVISION
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.
BLANC
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

FATIGUE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

HAINE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

OISEAU

OISEAU
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

ONGLES
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

SOMMEIL
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

ROUTINE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

TELE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

POSSESSION
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

FETE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

MOTS
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

COURAGE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

PESSIMISME
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

POLYPHONIE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

GEOLOGIE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

AFRIQUE
Pour un meilleur confort de lecture, cliquez ici.

Index des séries de poèmes

ACROSTICHES RÉCENTS———————Nombre d’acrostiches

ABCD…JKLM…XYZ
ABANDONNER
ABSENCE
ABSURDITÉ
ACHMET*———————2
ACROSTICHE
ACROSTICHES———————12 + 11
ADMIRATION*
AFRIQUE*
AMERTUME
AMOUR
ANTIBIOTIQUES———————4
À QUOI BON———————2
ANIMAUX———————5
ANTICONSTITUTIONNELLEMENT ———————2
ARGENT———————162
ARMES———————19 + 5
ARMES
ARTISTE———————9
ARTISTES———————4
ARTISTERIE*
ASSEZ———————18
AUGMENTATION
AU SENS PROPRE
AU REVOIR NADINE
AVEUGLÉMENT
AVEC BONHEUR
BANALITÉ———————5
BLANCHE-NEIGE
BAVARDAGE
BAVARDAGES
BALEINES*
BIEN———————10
BIÈRE
BLEU
BOIRE
BOULOT
BRIDGET KYOTO*
CALCULATRISTES*
CANCÉRETTES———————5
CANCERRORISME———————2
CAMBOUIS*
CASSER
CHACUN POUR SA GUEULE
CHANGEMENT CLIMATIQUE
CHANGER LES CHOSES———————4
CHARITÉ———————20
CHARLIE HEBDO
CHASSER*
CHASSEURS ———————10
CHOQUER*
CIRCULATION*
COMPRENDRE
CONCOURS
CONFITURES
CONTREBANDE
CORPS———————63
CROIRE ———————17
COURRIRE———————20
CRIMES———————17
CRIMES———————3
CRIMINEL———————5
CRIMINALITÉ———————2
CROYANCES———————10
CRUE———————13
DÉCISION
DÉMOCRASSIE———————18
DES NOMS DES MAUX DÉMENTS DE MON DÉMON DES MOTS
DESSIN———————10
DESTINÉE
DESTRUCTION———————15
DIEU————————213 + 15
DIFFÉRENCES
DIMANCHE
DISSIMULATION
DISTRACTION*
DORMIR
———————————DOUBLES ACROSTICHES
DOUBLE SENS
DOULEUR
DUPLICITÉ
EAU———————9
ÉCOLE———————16
ÉCONOMIES———————11
ÉCRIRE———————3 + 20 + 4 + 2
ÉCRITURE———————14
EFFERVESCENTS*
ÉGALITÉ———————12
ÉGOÏSME
ÉLECTIONS*
ENFANTS———————2
ERREURS
ESCALIER
ESCROC*
ESPOIR
ESPOIRS ———————4
ÉTERNITÉ
ÉTIQUETTES*
FAIRE*
FANTASMAGORIE(S)———————11
FARIBOLES
FATALITÉ
FATIGUE———————6
FEMMES*
FILLON ———————4
FOOTBALL ———————4
FRELON ASIATIQUE———————3
FUTURISMES———————3
FÊTES
FLANBY
FOLIE(S)———————93
GACHIS
GALIMATIAS
GÉOLOGIE*
GILETS JAUNES
GUERRE
HABITUDES ———————4
HAINE———————6
HÉSITER
HOLLANDE
HORREUR*
HUMANITÉ*
HYGIÈNE
IDIOCRATIE*
ILLUSION
ILLUSIONNISME
IMMOBILIER———————15
INCOMPRÉHENSION
INCONSCIENT———————16
INCROYABLES———————4
INDIFFÉRENCE———————11
INSECTES
INSPIRATION———————2
INTERFÉRENCES
JACQUES RAFFIN
JE
JEUDI
JOIE———————2
JOURNAL*
JUMEAU
JURA
LESBIENNES
LES DIEUX ONT UN CHAMPION…
LE SENS DE LA VIE———————11
LIBERTÉ———————10 + 1
LIBERTÉS———————2
LIVRES ———————5
LUNDI ———————36 + 4
MACRON———————2
MAL
MANGER
MANGER
MÉCHANTS
MÉDECINS
MÉLANGEONS
MENSONGES*
MÉPRISER*
MÉPRIS———————2
MERCI
MÉTÉO
MINISTÈRE DE LA JUSTICE OU DE…
MINISTRE
MISERE
MOLÉCULES
MONTER EN HAUT*
MORT———————4 + 13
MOUCHE
MOURIR———————3
MOURIR
NAPOLÉON
NE RIEN CHANGER
N’IMPORTE QUOI
NOIR
NOTRE-DAME OU LEUR DRAME
NOUVEAU
NOUVELLES
ORGUEIL
OSER
PARADIS
PARADIS FISCAUX
PARDON
PARENTS
PARIS———————3
PARLER———————2
PARTAGE———————12
PAUVRETÉ ———————10
PHOTOGRAPHIE———————2
PIGEONS
PISSER DANS UN VIOLON
PIRATAGE*
PLUIE
POLICE———————12
PORTE———————19
POURQUOI———————6
PRIÈRES
PRIÈRES
PROCRASTINATION
PRODUITS
PROSTITUTION———————17
PUBLICITÉ———————32
PUZZLE
QUAND J’ÉTAIS UN ENFANT*
RACISME*
RÈGLES
RELIGIONS
RÉPÉTER———————3
RÉPÉTITION———————4
RÉTROGRADES———————4
RÊVALITÉ
RÉVEILLONS———————12
RÊVERIE
RÉVOLTE INUTILE
RIEN
RIME———————1
RIRE———————1
RIRE———————2
ROUGE
RUSE———————2
SACRON
SALAUDS
SAMEDI
SALIR———————+ 13
SDF———————7
SECS
SILENCE———————2
SILENCES*
SOI———————5
SOIS JEUNE ET T’ES TOI
SOMMEIL*
SOUPES
SPÉCULATIONS
SUICIDE———————6
SYRIE*
SYRPHE
TABAGISME———————17
TÉLÉVISIONS———————11
THÉ
TOURISME———————21
TRADITIONS
TRAVAILLER———————12
TROP———————16
TUER
VANITÉ———————15
VENDREDI TREIZE
VENTE DE CHARITÉ
VÉRITÉS*
VERS LES FÊTES DE FIN DAMNÉE
VIN
VIEILLESSE———————2
VIOLENCE
VIOLENCES ———————6
VITESSE
VOLONTÉ
VOMIR———————20
2012———————12 mois

*Acrostiches publiés sous le pseudonyme d’Achmet

Saletés de vers animés à voir se tortiller et à écouter sur Youtube :

ACROSTICHES
ARMES
CHARITÉ
CORPS
DEMOCRASSIE
DESTRUCTION
DIEU
ÉCONOMIES
ÉGALITÉ
FANTASMAGORIE(S)
FOLIE(S)
IMMOBILIER
INCONSCIENT
INDIFFÉRENCE
LE SENS DE LA VIE
PARTAGE
PROSTITUTION
TABAGISME
TÉLÉVISIONS
TOURISME
TRAVAILLER
VOMIR
2012

Index des poèmes 3D

AFRIQUE
AMUSEMENT
BLANC
CONTEMPLER
COURAGE
DEMAIN
FATIGUE
FETE
FOLLE
GEOLOGIE
HAINE
IMMIGRATION
LUCIDITÉ
MAGICIENS
MÉMOIRE
MOTS
OEIL
OEIL
OISEAU
ONGLES
PESSIMISME
POLYPHONIE
POSSESSION
ROUTINE
SITE WEB
SOMMEIL
SORCELLERIE
SOUFRE
TELE
TELEVISION
TEMPS
VELIB VELIB
VITRINE
VOIR

    …et pourquoi pas des aphorismes en relief ?

Licence Creative Commons
Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.